Switch Language

Douleurs cervicales: plus qu’une broutille

Travail à l’ordinateur, trajets en voiture, longues soirées devant la télévision – nous passons une grande partie de notre temps assis. Cela entraîne l’apparition de tensions et de douleurs qui se traduisent automatiquement par l’adoption de positions antalgiques visant à éviter la douleur et à nous préserver. Nous tombons alors dans un cercle vicieux, car la position antalgique renforce souvent les tensions dans la nuque, ce qui aggrave encore les douleurs. Mais d’autres facteurs peuvent aussi favoriser l’apparition de douleurs cervicales ou dégrader la situation.

Aperçu des causes de douleurs cervicales

Les facteurs susceptibles d’avoir un impact négatif sur la nuque et le dos sont multiples. Voici néanmoins les causes principales de ces douleurs:

  • tensions musculaires
  • blessures
  • inflammations ou maladies rhumatismales
  • vertèbres bloquées
  • hernie discale
  • ostéoporose

Les causes des douleurs cervicales ne se manifestent pas forcément immédiatement et peuvent passer inaperçues pendant un certain temps..Un faux mouvement ou un courant d’air froid suffit alors généralement à déclencher une douleur soudaine.

Mais les douleurs cervicales peuvent avoir de nombreuses autres causes:

  • charge soulevée de manière inappropriée
  • mauvais mouvement, notamment pendant une activité sportive
  • claquages, tensions ou mauvaise position pour dormir

Les douleurs qui ont de telles causes sont généralement aiguës. 

Mode de vie moderne: une cause de douleurs cervicales

Les personnes qui souffrent de douleurs cervicales et dorsales sont désormais nombreuses. Mais pourquoi? La réponse se trouve principalement dans notre mode de vie moderne. Par rapport aux générations précédentes, l’homme moderne ne bouge pratiquement plus. Et les personnes qui font peu d’exercice physique n’ont pas une musculature stable. Trop faibles, les muscles ne sont plus capables de soutenir suffisamment la colonne vertébrale et de la soulager – ce qui se traduit par des douleurs dorsales. La personne concernée ressent au début des tensions dans la nuque, qui se transforment ensuite en fortes douleurs cervicales. C’est un signal d’alarme à ne pas ignorer.

Au manque d’activité physique s’ajoutent, dans la plupart des cas, des sollicitations physiques peu diversifiées et une posture défavorable. Rester assis pendant des heures au bureau, utiliser une installation qui n’est pas ergonomique pour travailler à l’écran ou regarder sans cesse notre téléphone mobile (cervicalgies des textos ou text neck) peuvent ainsi entraîner des tensions dans la nuque et d’autres troubles.
A long terme, une mauvaise posture ou des sollicitations peu diversifiées peut provoquer le pincement d’un nerf au niveau de la nuque, des épaules ou du dos, qui se manifeste souvent par de fortes douleurs dorsales, des contractions musculaires ou même des sensations d’engourdissement.

Icon zur Informationssuche

En présence de douleurs dans la nuque, nous adoptons souvent une position antalgique qui aggrave encore les douleurs.

Douleurs cervicales: un facteur déclenchant des maux de tête

Des contractions musculaires dans la nuque se manifestent souvent par des douleurs cervicales qui peuvent irradier jusque dans le cou ou les épaules. La tête et le cou sont parfois si douloureux qu’il devient impossible de les bouger. De telles tensions musculaires dans la nuque et les douleurs cervicales qu’elles produisent peuvent avoir pour conséquence des maux de tête, mieux connus sous le nom de céphalées de tension.

Les douleurs cervicales peuvent aussi accompagner les migraines. Il est par ailleurs possible que des troubles circulatoires ainsi que des douleurs dans les bras et les mains se développent. Certaines personnes touchées présentent des douleurs cervicales si fortes qu’elles sont frappées de nausées ou de vomissements.

Les douleurs cervicales en tant que symptôme de maladies

Les douleurs ressenties dans la nuque et le dos ne sont pas toujours attribuables à des tensions musculaires. Les douleurs cervicales peuvent aussi être le symptôme de maladies rhumatismales ou d’infections au niveau de la tête et du cou. Outre des douleurs aiguës, les personnes touchées présentent souvent de la fièvre, une sensation de raideur ou une mobilité réduite de la tête.

L’ostéoporose ou les inflammations de disques intervertébraux ou de vertèbres peuvent aussi être associées à des douleurs cervicales. Là encore, il convient de retenir que les douleurs cervicales ne sont alors qu’un symptôme parmi d’autres. Par exemple, les inflammations vertébrales s’accompagnent souvent de fièvre ,de maux de tête ou de fatigue.

Eine ältere Dame entspannt sich im Sitzen
  • Stress

Le stress est l’une des causes principales de tensions.

  • Chaleur

Associée à des massages, la chaleur dissipe les blocages.

  • Antalgiques

Les antalgiques soulagent et libèrent de la position antalgique.

  • Prévention

En position assise, faites attention à votre posture.

Douleurs cervicales dues au stress psychique

Le stress psychique est une cause potentielle de douleurs cervicales que l’on néglige souvent. Une mauvaise ambiance dans l’entreprise, des angoisses au travail ou le stress, d’une manière générale, peuvent notamment entraîner des douleurs dorsales. Lorsque nous sommes sous tension, notre organisme réagit en effet par la libération d’adrénaline. Ce mécanisme permettait dans le passé de préparer les muscles à la fuite ou au combat – le taux d’adrénaline redescendait ensuite naturellement du fait de l’énorme performance musculaire fournie. Aujourd’hui, nous n’exploitons plus cette puissance musculaire – si bien que l’adrénaline reste dans notre organisme, provoquant alors tensions et autres troubles.

Fragezeichen

Notre colonne cervicale est mise à rude épreuve: avec les muscles qui l’entourent, elle supporte le poids de la tête, qui atteint tout de même quelque 5 à 6 kg.

Que faire en cas de douleurs cervicales?

Avant de débuter un traitement ou une thérapie, vous devez connaître la cause de ces douleurs. Par exemple, une hernie discale ne peut être traitée ni par l’application de chaleur, ni par des antalgiques. Consulter un médecin est alors impératif. Une intervention chirurgicale peut même être nécessaire dans certaines circonstances.

Dans beaucoup de cas, les douleurs cervicales ne sont toutefois liées à aucune maladie ou blessure. Généralement, le mode de vie a un impact considérable sur l’évolution de l’intensité de ces douleurs. La stratégie adoptée pour maîtriser les troubles doit donc aussi tenir compte de ce paramètre.

  • Bougez plus. Les personnes qui travaillent beaucoup en position assise ont particulièrement tendance à oublier ce principe. Le sport n’est pas qu’une activité de loisir. Il aura aussi un impact positif sur votre santé à long terme. 
  • Veillez à l’ergonomie de vos positions. Une fois de plus, les personnes qui travaillent en position assise sont les plus concernées. Il en va de même pour celles et ceux qui passent beaucoup de leur temps libre devant l’ordinateur.
  • Un très grand nombre de troubles cervicaux sont dus à une position défavorable prise pendant la nuit pour dormir. L’oreiller est trop dur ou le matelas trop mou. Vous ne devriez pas passer la nuit dans une position inconfortable pour la colonne cervicale. N’hésitez pas à vous faire conseiller dans un magasin spécialisé.
  • Apprenez à vous détendre. Le stress étant l’un des principaux facteurs de douleurs cervicales et de céphalées de tension, il convient de tout faire pour le réduire. Cela implique de modifier vos habitudes de vie. Regardez ce que vous pourriez changer dans votre emploi du temps quotidien pour vous détendre.

Agir contre les douleurs cervicales aiguës

  • La meilleure façon de traiter des douleurs cervicales aiguës est l’application de chaleur. Un coussin de noyaux de cerise, un bain ou le jet chaud de la douche sont efficaces dans ce cas.
  • Un massage des épaules remontant largement en direction du cou dissipe les blocages et détend les muscles contractés.
  • Des antalgiques peuvent aussi vous aider. Une fois la douleur soulagée, il vous sera plus facile de ne pas prendre une position antalgique et de faire des exercices ou de prendre des initiatives pour lutter contre ces troubles.
Aspirin Brausetabletten auf einem Tisch mit dem Glas Wasser

Vue d’ensemble de la gamme Aspirine®

Aspirine®, Aspirine® S, Aspirine® Complexe ou Aspirine® C? Quel est le produit le plus adapté?