L’essentiel sur les maux de tête | Aspirine®
Switch Language

 


Maux de tête: causes, symptômes et traitement

Douleur sourde ou lancinante, bourdonnements – les maux de tête s’expriment de multiples manières. Tous ont toutefois en commun de faire de la vie quotidienne des personnes touchées un véritable calvaire. En présence de céphalées de forte intensité ou permanentes, il est bien souvent quasiment impossible de mener à bien les tâches de la vie quotidienne normalement: la douleur réduit nettement la qualité de vie. Retrouvez ici de nombreuses informations sur les causes et les symptômes des maux de tête ainsi que de nombreux conseils pour les soulager.

Causes possibles des maux de tête

Pour que vous puissiez obtenir le bon diagnostic et bénéficier d’un traitement adapté, il est important d’identifier les causes possibles de vos maux de tête. Du stress à des lésions de la tête ou de la colonne vertébrale, en passant par des infections, les causes des céphalées peuvent être nombreuses. La manière dont les maux de tête apparaissent dépend principalement de facteurs individuels.

Aperçu des causes de maux de tête:

  • stress
  • mauvaise posture et tensions
  • tensions dans la nuque et les épaules
  • manque d’exercice physique
  • grincement de dents
  • grande fatigue et manque de sommeil
  • mauvaise qualité de l’air
  • alcool et tabac
  • déshydratation
  • bruit
  • variations hormonales
  • allergies
  • changements de temps
  • autres maladies (hypertension ou grippe, p. ex.)
  • lésions au niveau de la tête ou de la colonne vertébrale, coup du lapin ou commotion cérébrale

Aspirine® S contre les maux de tête

Symbole de la douleur

Soulage lors de douleurs aiguës légères

Symbole de l'acide acétylsalicylique

Principe actif: acide acétylsalicylique

Icône A avaler

A avaler

    Les dossiers s’accumulent au bureau, la vaisselle s’amoncelle dans l’évier – il y a généralement peu de place pour la détente dans notre vie quotidienne souvent déjà bien remplie. Il n’est donc pas étonnant que nous nous sentions stressés de temps à autre. Il s’agit d’une réaction tout à fait naturelle qui remonte à notre mode de fonctionnement à l’âge de pierre: le stress nous plonge dans un état d’alerte, et pour que nous ne prenions aucun risque inutile, des fonctions corporelles comme la tension musculaire, qui améliore la capacité à se battre ou à prendre la fuite, sont activées.

    Lorsque le stress s’installe durablement, en raison de la charge de travail à assumer ou de problèmes familiaux, par exemple, des tensions musculaires et ainsi des maux de tête peuvent apparaître.

    Les céphalées de tension génèrent une douleur sourde et oppressante. Comment ce type de maux de tête apparait-il? Notamment lorsque l’on reste assis-e trop longtemps au travail – la station assise prolongée favorise une mauvaise posture, qui peut alors entraîner des tensions et finalement des maux de tête.

    Mais d’autres facteurs influent aussi sur les tensions musculaires. Quelques exemples:

    • manque de sommeil
    • manque d’exercice physique
    • grincement de dents

    Le développement de céphalées peut aussi être dû à l’air ambiant. La fumée de cigarette, les parfums, mais aussi l’air que nous expirons (qui contient du dioxyde de carbone) dégradent la qualité de l’air. A la maison comme au travail, veillez par conséquent à une bonne aération: un manque d’oxygène et un excès de dioxyde de carbone, que nous rejetons dans l’air à chaque respiration, ne sont pas une combinaison gagnante pour la tête.

    Lorsqu’on se laisse aller à une consommation abusive d’alcool ou de tabac, on paye souvent l’addition quelques heures plus tard: une classique gueule de bois. Ces deux produits d’agrément peuvent favoriser l’apparition de céphalées. L’alcool génère en effet de pénibles maux de tête en provoquant une importante déshydratation de l’organisme. La nicotine réduit quant à elle le diamètre des vaisseaux, ce qui nuit à une irrigation sanguine optimale – y compris du cerveau.

    Le médicament Alka-Seltzer, qui soulage les maux de tête, est alors une alternative possible.

    Packshot Alka-Seltzer

    Alka-Seltzer
    Catégorie : Médicaments
    Paquets : Alka Seltzer® 20 comprimés effervescents.
    Ceci est un médicament. Veuillez lire la notice d’emballage

    L’apparition de cernes sous les yeux n’est pas la seule trace laissée par une nuit trop courte. Lorsque nous ne dormons pas assez, nous sommes généralement peu concentrés et moins performants le lendemain. Le manque de sommeil et la fatigue qui en résultent sont une autre cause possible de maux de tête à envisager. Un sommeil insuffisant a des répercussions sur la tension musculaire: pour l’organisme, la privation de sommeil est synonyme de stress – et des céphalées de tension ne tardent pas à apparaitre.

    Un manque de sommeil influe aussi sur notre système immunitaire: un système immunitaire affaibli laisse la porte grande ouverte aux agents pathogènes. Un refroidissement, qui s’accompagne typiquement de symptômes comme un rhume, de la toux et des maux de tête, est alors notamment possible.

    Les variations hormonales comme celles constatées pendant le cycle menstruel de la femme ou la grossesse, par exemple, peuvent aussi être à l’origine de maux de tête. Selon les connaissances actuelles, une chute du taux d’œstrogènes telle qu’on peut notamment l’observer peu avant les règles, mais aussi autour de l’ovulation, peut tout à fait expliquer des maux de tête.

    On suppose en effet que les œstrogènes ont un impact sur les stimulus douloureux dans le cerveau. Les chercheurs n’ont toutefois pas encore totalement élucidé les relations et les mécanismes exacts qui interviennent dans les céphalées de tension et les migraines.

    Parmi les causes possibles des maux de tête, on retrouve aussi les allergies. Ce phénomène n’est d’ailleurs pas rare: beaucoup de personnes se plaignent de maux de tête lors d’une crise aiguë d’allergie. Les personnes les plus confrontées à ce problème sont celles dont l’allergie est déclenchée par une substance inhalée – dans la plupart des cas, les maux de tête sont donc dus à une allergie à un pollen ou aux acariens de la poussière de maison.

    Comment les maux de tête apparaissent-ils dans ce cas? La pénétration d’allergènes dans les voies aériennes supérieures entraîne une réaction inflammatoire au niveau du nez et des sinus. L’organisme considère alors à tort ces substances comme une menace et essaye de les contrer par tous les moyens. Cela se traduit notamment par une production accrue de mucus afin d’expulser les intrus. Lorsque ces sécrétions ne sont pas évacuées suffisamment rapidement, la pression dans les sinus augmente – ce qui provoque des maux de tête d’origine allergique. Une allergie peut aussi entraîner des migraines. Toutefois, le mécanisme correspondant n’a pas encore été clairement établi à ce jour.

    Chaleur estivale accablante pendant une journée, chute brutale des températures le lendemain – tout le monde réagit en principe à de telles fluctuations météorologiques. Mais des maux de tête peuvent-ils apparaitre à la suite de changements de temps? Les experts ne sont pas unanimes sur la question. Alors que certains chercheurs estiment que l’impact de facteurs météorologiques sur les maux de tête et les migraines est plutôt faible et contestable, des études montrent qu’il existe bien une relation entre des conditions météorologiques spécifiques et ces troubles.² Il se peut toutefois que la perception subjective du temps par l’individu joue aussi un rôle dans l’apparition de maux de tête.

    En plus des facteurs déclenchants fréquents comme le stress, la fatigue ou les tensions musculaires, certaines maladies peuvent aussi entraîner des maux de tête. Par exemple:

    • méningite
    • hypertension artérielle
    • otite moyenne
    • refroidissement et grippe
    • inflammations oculaires et déficience visuelle
    • glaucome

     
    RSi vous pensez que vous pourriez présenter l’une de ces maladies, il convient d’en informer votre médecin et de vous faire examiner.

    Une femme souffre de forts maux de tête.

    Causes fréquentes

    Déshydratation, stress, alcool, tensions ou conditions météorologiques

    Traitement

    Des remèdes maison ou des analgésiques délivrés sans ordonnance en pharmacie ou en droguerie (Aspirine® 500 Comprimés instantanés ou Aspirine® S, p. ex.) aident à soulager les maux de tête.

    Types de maux de tête

    Pulsatifs, oppressants, sourds, unilatéraux ou bilatéraux

    Maux de tête: formes et symptômes les plus fréquents

    Des maux de tête peuvent être très inquiétants – surtout lorsque le facteur déclenchant n’a pas encore été identifié.
    Les experts distinguent plus de 350 formes différentes de maux de tête – de quoi perdre rapidement le nord pour les personnes touchées. Que signifient exactement vos symptômes? Sont-ils indicateurs d’une maladie? Que pouvez-vous faire contre cette forme de maux de tête? Afin que vous puissiez classer un peu plus facilement les symptômes que vous ressentez, voici les principales formes de maux de tête:

    • maux de tête pulsatifs
    • maux de tête unilatéraux ou bilatéraux
    • maux de tête sourds et oppressants
    • maux de tête à l’effort

      Dans la plupart des cas, de forts maux de tête pulsatifs, donnant l’impression de coups de marteaux dans la tête, sont attribués par les personnes concernées à une migraine. En plus de l’intensité de la douleur et de l’aggravation des troubles en cas d’activité physique, cette maladie se caractérise par des manifestations concomitantes:

      • nausées
      • vomissements
      • sensibilité à la lumière
      • sensibilité au bruit
      • perte d’appétit
      • hypersensibilité à certaines odeurs
      • troubles de la vision
      • troubles de la parole
      • picotements ou paralysies dans les membres

      Les céphalées pulsatives qui surviennent lors d’une migraine se limitent généralement à un côté de la tête. Les cas où les troubles touchent un côté, puis l’autre, ou se propagent à tout le crâne sont rares.

      Les chercheurs n’ont pas encore totalement établi les causes précises des migraines. On suspecte toutefois qu’elles sont non seulement attribuables à des facteurs génétiques, mais aussi et surtout à des troubles de la régulation de la douleur qui sont récurrents chez les migraineux et entraînent, dans certaines circonstances, des céphalées pulsatives.

      Attention: une migraine ne survient pas forcément de manière isolée. Chez de nombreuses personnes, la migraine pulsative est associée à des céphalées de tension oppressantes.

      Que vous souffriez de maux de tête pulsatifs ou oppressants, la localisation de la douleur peut être une bonne piste pour déterminer sa nature. Alors que les céphalées de tension ou les maux de tête dus à un refroidissement touchent généralement uniformément les deux moitiés de la tête, les céphalées liées à une migraine et l’algie vasculaire de la face, forme rare de maux de tête, sont principalement unilatérales.

      Les personnes touchées par une algie vasculaire de la face ressentent des céphalées d’une violence extrême, principalement localisées au niveau de l’œil.

      En règle générale, des maux de tête légers ne doivent pas vous inquiéter: dans de nombreux cas, ces troubles cachent des céphalées de tension. Des tensions dans la nuque et/ou les muscles du dos – qui apparaissent en raison du stress, d’une mauvaise posture ou d’un manque de sommeil, par exemple – peuvent en effet s’exprimer sous la forme de maux de tête oppressants d’intensité légère à modérée. Ces céphalées ne sont généralement qu’occasionnelles et peuvent être traitées en éliminant leur cause et en prenant des analgésiques comme Aspirine®.

      Outre les tensions, d’autres facteurs peuvent entrer en jeu dans l’apparition de maux de tête oppressants ou sourds. Beaucoup de personnes touchées se plaignent de ressentir une pression dans la tête qui s’exprime principalement à l’avant, c’est-à-dire au niveau du front et des tempes. Cette forme de céphalées peut être due à des maladies comme un refroidissement ou une grippe. En outre, des maux de tête sourds peuvent être liés à l’utilisation d’analgésiques. Ce type de céphalées risque principalement d’apparaitre lors de la prise d’antalgiques plus de dix jours par mois.

      En cas d’incertitudes face à vos troubles ou si vous constatez une augmentation de la fréquence, de l’intensité et de la durée de vos maux de tête pulsatifs ou oppressants, il est impératif de consulter un médecin.

      Les maux de tête qui apparaissent après une activité physique ne peuvent être traités efficacement que si on a identifié le facteur déclenchant et qu’on lutte correctement contre ce dernier. Lorsqu’on a la tête qui bourdonne après un jogging ou une séance de natation, par exemple, c’est généralement que l’organisme envoie un signal d’alarme.
      La cause des maux de tête qui surviennent pendant ou après le sport est habituellement rapidement identifiée: vous vous êtes trop dépensé-e. Une augmentation excessive des sollicitations – en cas de renforcement trop soudain ou violent de votre programme d’entrainement, par exemple – peut entraîner une dilatation des artères et des veines dans la tête. Lorsqu’une perte de liquide due à une transpiration accrue vient s’ajouter à ce phénomène, la douleur augmente encore d’un cran. C’est pourquoi on parle de maux de tête à l’effort quand les troubles sont dus à un surmenage.

      Les maux de tête à l’effort peuvent avoir d’autres causes, qui se cumulent d’ailleurs souvent:

      • Votre «technique» n’est pas bonne. Cela génère de mauvaises postures et/ou des tensions qui provoquent des maux de tête. Les troubles peuvent alors apparaître un certain temps après l’entrainement – et donc aussi durer plus longtemps dès lors que les problèmes musculaires responsables persistent.
      • Vous n’avez pas assez bu. En cas de déshydratation, le système cardiovasculaire doit fournir un effort plus important pour assurer des apports optimaux à l’ensemble de l’organisme.
      • Vous présentez une carence en minéraux (magnésium ou sel, p. ex.) qui empêche une régulation optimale de votre fonction musculaire et de votre bilan hydrique.
      • La température ambiante est trop élevée ou trop basse. Des températures extrêmes mettent aussi au défi le cœur et le système vasculaire.
      • Vous faites du sport à une altitude inhabituelle (lorsque vous faites votre jogging du matin en montagne pendant les vacances ou décidez de partir en randonnée en montagne avant même d’être habitué-e aux nouvelles conditions, p. ex.).
      • Lors d’une crise migraineuse typiquement aggravée par l’activité physique, le sport peut aussi entraîner une aggravation des maux de tête aigus.

      Un refroidissement implique l’apparition simultanée de plusieurs symptômes désagréables: en plus de la fièvre, de courbatures et de maux de gorge, beaucoup de personnes touchées présentent aussi des maux de tête pendant cette phase. Pourquoi? Les scientifiques n’ont pas encore indiscutablement établi ce qui provoque des maux de tête lors d’un refroidissement.

      Toutefois, deux phénomènes semblent émerger comme étant le plus probablement à l’origine de ce type de céphalées:

      • La propagation des virus responsables des refroidissements à la surface des muqueuses des voies respiratoires entraîne une inflammation qui se traduit par une production accrue de sécrétions. Ce mucus ne s’évacue pas correctement – ce qui peut accroître la pression au niveau de la tête pendant le refroidissement et ainsi provoquer des céphalées.
      • Lorsque l’organisme lutte contre le refroidissement, le système immunitaire libère davantage de cytokines. Ces protéines, qui transmettent des signaux entre les cellules, sont suspectées d’être responsables de maux de tête quand leur concentration augmente.

      Ces deux processus expliqueraient – selon les théories établies – pourquoi les refroidissements s’accompagnent habituellement de maux de tête.

      De nombreuses personnes, en particulier celles sujettes aux migraines ou aux céphalées de tension, semblent être sensibles aux changements de temps. Lors d’une vaste étude, 11% des patients migraineux ont même estimé que les deux tiers de leurs crises étaient dus aux conditions météorologiques. Mais des influences extérieures comme le temps qu’il fait dehors peuvent-ils effectivement provoquer ou aggraver des maux de tête?

      Les scientifiques ne sont pas unanimes sur la question. Alors que certains experts estiment que les maux de tête peuvent être liés aux conditions météorologiques, d’autres restent sceptiques. Les données fournies par les patients lorsqu’ils évaluent rétrospectivement les causes de leurs douleurs ne sont pas forcément fiables – il est notamment possible que les personnes touchées perçoivent plus fortement les influences manifestes comme les conditions météorologiques que les facteurs déclenchants moins évidents comme le stress, un changement de rythme quotidien ou des fluctuations hormonales. Ainsi, elles pourraient établir à tort un lien entre le temps qu’il fait et leurs maux de tête. De plus, les études menées jusqu’ici n’ont guère permis d’établir un lien significatif entre maux de tête et conditions météorologiques.

      Comment soulager les maux de tête? Avec un peu de chance, bientôt sans symptômes

      Les maux de tête sont généralement le symptôme d’un problème particulier, parfois lié à une maladie. Dans tous les cas, il est conseillé d’identifier leur cause. Sachez néanmoins que vous pouvez prendre beaucoup d’initiatives pour lutter efficacement contre ce trouble pénible.

      Beaucoup de remèdes maison et de traitements sont considérés comme apportant un soulagement rapide et efficace. Mais une question se pose: que faire pour soulager réellement les maux de tête? Voici un récapitulatif un peu des méthodes pour traiter les céphalées:

      Une femme stressée a mal à la tête et essaye de se détendre.
      • remèdes maison contre les maux de tête
      • relaxation antidouleur
      • massages
      • activité physique et sport
      • poste de travail ergonomique
      • repos des yeux
      • alimentation équilibrée
      • rythme quotidien régulier
      • comprimés contre les maux de tête
      • soulagement des maux de tête liés à un refroidissement

        Si vous souffrez de maux de tête, vous pouvez d’abord essayer des solutions naturelles. Votre armoire à pharmacie renferme sûrement certains produits précieux dont l’efficacité n’était déjà plus à prouver à l’époque de nos grands-mères. Diverses huiles essentielles peuvent par exemple avoir des effets rafraichissants et analgésiques.
        Boire un café est un autre remède maison contre les maux de tête: la caféine qu’il contient a non seulement un effet vivifiant, mais peut aussi dilater les vaisseaux sanguins contractés dans le cerveau et ainsi soulager les maux de tête. Boire une tasse de café dès le début de la crise migraineuse devrait améliorer les symptômes.

        Etre capable de mettre de côté l’agitation de la vie quotidienne pour se concentrer sur son bien-être est bénéfique, en particulier lors de maux de tête récurrents. Dans de nombreux cas, les troubles sont liés à un stress psychique qui dépasse la personne touchée – et s’exprime sous forme de tensions générant des maux de tête.

        Des exercices de relaxation adaptés peuvent apporter un soulagement: yoga, training autogène, qi gong et autres aident à aborder la vie quotidienne de manière un peu plus détendue et à envisager les choses avec le recul nécessaire.

        Les massages ont également fait leurs preuves contre les maux de tête. De légers massages par friction au niveau de la tête, des tempes et de la racine du nez peuvent soulager, en particulier en cas de céphalées aiguës. Ils permettent de dénouer les tensions, ce qui contribue à réduire les maux de tête. Vous pouvez aussi préférer aux massages l’application de compresses humides chaudes sur la zone de la nuque et des épaules ou de compresses froides à l’endroit où est localisée la douleur.

        S’accorder une promenade à l’air frais est aussi une astuce pour lutter contre les maux de tête. Cela permet une meilleure irrigation sanguine au niveau de la tête tout en dissipant les tensions dans la nuque, les épaules et le dos.

        Faire régulièrement du sport renforce l’organisme et libère la tête. Bouger défait littéralement les tensions accumulées: l’activité physique détend les muscles tendus par le stress ou une station assise prolongée de manière totalement naturelle – ce qui peut soulager les maux de tête et prévenir la migraine. Toute activité physique qui vous fait du bien sans aggraver les troubles est permise. Alors n’hésitez pas à aller nager, à courir ou à faire un tour de vélo au parc.

        Travailler en prenant soin de son dos fait aussi partie de nos conseils contre les maux de tête – après tout, la plupart d’entre nous passe la majeure partie de la journée en position assise. Une mauvaise posture peut avoir des répercussions extrêmement négatives: des tensions au niveau des muscles du cou, des épaules ou du dos se traduisent rapidement par des céphalées de tension. Pour prévenir ce phénomène, il est recommandé de veiller aux points suivants:

        • distance d’au moins 50 cm entre l’écran et le visage
        • chaise de bureau ergonomique
        • changement fréquent de position lorsqu’on est assis
        • bureau réglable en hauteur

        UN CONSEIL: en plus des mesures susmentionnées, il convient de se lever régulièrement pour se dégourdir les jambes – de petits exercices entre deux séances de travail sont bénéfiques à la circulation sanguine et stimulent l’irrigation sanguine du crâne.

        Faire une petite pause de temps en temps libère non seulement la tête, mais peut aussi aider à lutter contre les maux de tête. Les personnes qui travaillent une grande partie de la journée sur ordinateur sont en particulier souvent touchées par des maux de tête liés aux yeux. Que faire?

        • Détournez régulièrement le regard de l’écran.
        • Levez-vous et bougez.
        • Faites des exercices de relaxation pour les yeux en fixant par exemple un point éloigné pendant une minute.

        Une autre ASTUCE contre les maux de tête consiste à se recouvrir les yeux fermés avec la paume des mains, sans appuyer sur le globe oculaire, pendant deux à trois minutes. Ce geste est bénéfique aux yeux trop sollicités – et donc aussi à la tête.

        Une alimentation saine et équilibrée peut également apporter un soulagement en cas de maux de tête. Consommer suffisamment de vitamines et minéraux permet d’avoir un organisme plus résistant et assure des apports optimaux à toutes les cellules. Un taux de sucre constant dans le sang, qui ne fait pas trop les montagnes russes, contribue en outre à prévenir les maux de tête. Et n’oubliez pas: buvez suffisamment! Une déshydratation s’exprime souvent par des maux de tête.

        Instaurer une certaine routine quotidienne fait également partie des conseils donnés contre les maux de tête. Cela ne signifie pas que tous les jours doivent se dérouler exactement de la même manière. Il convient simplement de veiller à ne pas sauter de repas, par exemple. De plus, un rythme sommeil/éveil régulier s’avère bénéfique dans de nombreux cas: beaucoup de personnes touchées constatent qu’elles présentent plus rarement des maux de tête lorsqu’elles se lèvent et se couchent à peu près aux mêmes heures tous les jours.

        Chacune de nos journées est généralement bien remplie – avec des rendez-vous et des obligations à honorer, les courses à faire, etc. Nous n’avons donc pas toujours le temps de prendre des initiatives pour prévenir les maux de tête. Une solution est alors la prise de comprimés contre les maux de tête. Des principes actifs comme l’acide acétylsalicylique contenue dans Aspirine® soulagent les céphalées d’intensité légère à modérée.

        Icône Informations

        Remarque importante concernant la prise de médicaments
        Veillez à ne pas prendre de comprimés contre les maux de tête pendant plus de trois jours consécutifs, ni plus de 10 jours par mois – vous risqueriez sinon de développer des céphalées dues aux antalgiques. Les maux de tête pour lesquels vous aviez pris initialement des médicaments deviendraient alors toujours plus fréquents et réagiraient moins bien, voire plus du tout, aux antalgiques. En cas de douleurs persistantes, demandez conseil à un médecin.

        Essayez de respecter ces consignes – et observez la manière dont vos maux de tête évoluent. L’intensité des douleurs diminue-t-elle? Vos maux de tête se font-ils plus rares? N’attendez pas pour essayer!

        Néanmoins, n’hésitez pas à consulter votre médecin de famille en cas de maux de tête persistants ou de très forte intensité: avec votre aide, il pourra établir la cause du problème et débuter le traitement indiqué. Dans les cas aigus, des antalgiques comme Aspirine® peuvent aussi apporter un soulagement.

        • Buvez suffisamment avant et pendant le sport! Les boissons spécialement destinées aux sportifs comme les boissons isotoniques ou électrolytiques, qui contribuent à l’équilibre hydrique tout en assurant des apports renforcés en minéraux et glucides, sont particulièrement adaptées.
        • Accordez-vous du repos! Cela vaut pour le sport comme pour le reste. Si vous ne vous sentez pas en pleine forme, ne vous faites pas souffrir pour fournir des performances physiques maximales.
        • Avant chaque séance d’entraînement, manger un petit en-cas afin de conserver un taux de sucre dans le sang élevé et garder ainsi de l’énergie. Une banane est par exemple une collation adaptée.
        • Veillez à avoir un mode de vie sain: dormez suffisamment, ne buvez pas d’alcool, renoncez à la nicotine et ayez une alimentation diversifiée.
        • Donnez à votre corps suffisamment de temps pour s’habituer à de nouvelles conditions extérieures – commencez l’entrainement lentement et ne faites pas de sport en cas de grosse chaleur ou par grand froid.

        Attention: face à des maux de tête à l’effort récurrents, il est important de consulter un médecin pour un bilan. Il saura identifier les facteurs qui déclenchent chez vous des maux de tête après le sport et formuler des recommandations thérapeutiques adéquates.

        Il existe plusieurs possibilités pour réduire les maux de tête lors d’un refroidissement:

        • Beaucoup se reposer est une condition essentielle pour pouvoir traiter les symptômes du refroidissement et reprendre des forces. Vous devez donc vous accorder le repos dont votre organisme a besoin.
        • Suivez par ailleurs les conseils généraux donnés pour lutter contre l’infection grippale (boire beaucoup, faire des inhalations de vapeur, se réchauffer la gorge ou se reposer au lit en cas de courbatures). Dès que votre système immunitaire parviendra à reprendre le dessus contre le refroidissement, les maux de gorge et de tête, la toux, etc. disparaitront progressivement.
        • L’application d’une compresse fraîche sur la nuque ou le front soulage les symptômes pendant une courte durée.
        • Les antalgiques peuvent être un précieux allié pour lutter contre la douleur. Les préparations comme Aspirine® C soulagent non seulement les maux de tête dus au refroidissement, mais aussi la fièvre et d’autres douleurs liées à l’infection grippale. Ces comprimés effervescents, qui contiennent aussi de la vitamine C, sont à dissoudre dans de l’eau.
        • Beaucoup de personnes touchées ne jurent aussi que par l’huile essentielle de menthe poivrée ou le gingembre. L’huile de menthe poivrée est appliquée sur le front et les tempes en massant, tandis que le gingembre est pris en infusion – ces deux remèdes maison peuvent contribuer à réduire les maux de tête.

        Faites des essais pour déterminer ce qui vous aide et permet de vous sentir bien. Associer différentes mesures permet souvent d’obtenir les meilleurs résultats.

        Quand consulter? Signaux d’alerte en cas de maux de tête

        Bien que désagréables, les maux de tête sont généralement sans danger et peuvent être traités par des médicaments antalgiques disponibles en pharmacie ou droguerie.

        Des remèdes maison peuvent parfois aussi contribuer à une amélioration. Dans la plupart des cas, il n’est pas nécessaire de consulter un médecin face à des troubles d’intensité légère. Il est toutefois recommandé de se faire conseiller par un médecin si les maux de tête surviennent dans les circonstances suivantes:

        • les premiers maux de tête sont apparus après l’âge de 40 ans;
        • l’intensité, la durée ou la localisation des maux de tête est inhabituelle;
        • l’intensité ou la durée de la douleur augmente en dépit du traitement;
        • vous avez fréquemment recours à des médicaments contre la douleur (plus de huit à dix fois par mois).

        D’autres signaux d’alarme comme l’apparition de fièvre ou de manifestations neurologiques concomitantes (troubles de la sensibilité ou paralysies, p. ex.) en plus des céphalées doivent aussi vous amener à consulter un médecin: de tels symptômes peuvent indiquer que vous présentez des céphalées symptomatiques, c’est-à-dire des douleurs qui sont dues à une maladie. Une sinusite, des troubles vasculaires ou un traumatisme crânio-cérébral sont notamment des facteurs déclenchants connus.

        Il est conseillé de consulter un médecin pour déterminer la cause de vos troubles, puis débuter le traitement indiqué dans votre cas.

          Maux de tête liés à un refroidissement: quand consulter?

          En principe, les maux de tête liés à un refroidissement se soignent sans l’aide d’un médecin. Il est toutefois préférable de prendre rendez-vous chez le médecin pour un examen approfondi quand

          • les maux de tête n’ont pas disparu après le refroidissement;
          • la douleur est inhabituellement forte;
          • vous présentez aussi des symptômes inhabituels en cas de refroidissement comme des nausées ou des troubles de la vision;
          • une forte fièvre (supérieure à 39 °C) est apparue.

          Votre médecin de famille pourra déterminer précisément les raisons pour lesquelles les maux de tête ne passent pas à l’issue du refroidissement et vous recommander des mesures adaptées ou vous prescrire des médicaments.
           

          Icône Stéthoscope

          Les maux de tête sont un motif de consultation en urgence
          dès lors qu’ils sont d’apparition soudaine et que l’intensité de la douleur est extrême en peu de temps. Il convient également de composer le numéro d’appel d’urgence s’ils s’accompagnent d’une crise d’épilepsie ou de troubles de la conscience.

          Quel médecin convient-il de consulter en cas de maux de tête?

          Dès que l’on a clarifié les cas dans lesquels une consultation médicale s’impose en cas de maux de tête, une autre question surgit: vers quel médecin dois-je me tourner pour aborder mes symptômes?

          Le médecin de famille est souvent le premier interlocuteur en cas de maux de tête. Connaissant les symptômes les plus courants de la migraine et d’autres types de céphalées, il est en mesure d’instaurer un traitement adapté. Si votre médecin de famille est dans l’incapacité de vous aider, il vous orientera vers un neurologue. La spécialité de ce médecin est les maladies du système nerveux – et les maux de tête entrent aussi dans cette catégorie. De plus, les neurologues disposent d’autres méthodes diagnostiques pour éclaircir la cause des maux de tête, comme la tomodensitométrie (scanner) et l’imagerie par résonance magnétique (IRM).

          Les spécialistes du traitement de la douleur sont aussi des experts des douleurs chroniques. Il est possible de se tourner vers une clinique de la douleur ou une consultation douleur. Vous trouverez notamment une liste d’experts des maux de tête sur le site de la Deutsche Migräne- und Kopfschmerzgesellschaft (société allemande d’étude des migraines et des céphalées).
           

          Icône Stéthoscope

          Bon à savoir 
          Un médecin orthopédiste peut aussi être consulté en cas de maux de tête, puisque les troubles sont parfois dus à des tensions musculaires ou à une usure des vertèbres cervicales.

          Beaucoup de parents dont les enfants souffrent de maux de tête se demandent quel médecin consulter. Dans tous les cas, le premier interlocuteur doit être un pédiatre. Ce dernier soumettra non seulement l’enfant à un examen approfondi, mais saura aussi définir la posologie qui convient si un traitement médicamenteux est nécessaire.

          Conseil spécial: tenez un calendrier des céphalées

          Afin de faciliter le diagnostic de votre médecin, il est recommandé de tenir un calendrier des céphalées. Utilisez ce document pour consigner les troubles que vous avez présentés, leur sévérité et leur durée, mais aussi les circonstances dans lesquels ils sont apparus. Ces informations permettront à votre médecin d’identifier plus facilement les mécanismes et les causes de vos maux de tête. Sur cette base, il pourra ensuite demander des examens complémentaires qui l’aideront à confirmer ses soupçons: lorsqu’on suspecte par exemple que les maux de tête sont liés à une allergie, on a recours à des tests allergologiques spécifiques. S’ils provoquent visiblement une réaction allergique, l’allergène peut être considéré comme la cause des maux de tête.

          Comprimés effervescents d’Aspirine posés sur une table avec un verre d’eau

          Vue d’ensemble de la gamme Aspirine®

          Aspirine®, Aspirine® S, Aspirine® Complexe ou Aspirine® C? Quel est le produit le plus adapté?

          En savoir plus