Switch Language

 


Troubles nasaux: refroidissement et nez bouché vont souvent de pair

Refroidissement et nez bouché? Les troubles nasaux comptant parmi les symptômes les plus fréquents des infections grippales, cette combinaison est loin d’être rare. Découvrez ici les causes du rhume, la manière dont il apparait et comment il évolue.

 

 

Pourquoi le nez se bouche-t-il lors d’un refroidissement?

Toux, enrouement, etc. sont autant de symptômes connus du refroidissement. Néanmoins, il est relativement fréquent que les personnes touchées souffrent aussi de troubles nasaux comme un nez bouché ou qui coule. Cela tient au fait que les virus responsables du refroidissement atteignent la muqueuse nasale et y provoquent une infection. La muqueuse s’enflamme, produit davantage de sécrétions et gonfle.

En présence de ce que nous appelons un rhume, le corps médical parle d’ailleurs de rhinite, c’est-à-dire d’une inflammation de la muqueuse nasale. Depuis peu, on utilise par ailleurs volontiers le terme rhinosinusite pour décrire la situation fréquente dans laquelle la muqueuse des sinus est aussi infectée (sinusite).

Icône Point d’interrogation

Le saviez-vous?

Votre nez coule et vous éternuez sans cesse? Ces deux phénomènes étant une manière pour l’organisme d’essayer de chasser les agents pathogènes des voies respiratoires supérieures, il s’agit, dans la plupart des cas, des premiers signes d’un refroidissement prochain. Cependant, une envie d’éternuer peut aussi être due à d’autres corps étrangers comme de la poussière ou du pollen.

Rhume: plus qu’un simple nez qui coule

Votre nez est si bouché que vous pouvez uniquement respirer par la bouche? De tels symptômes signifient généralement que vous présentez une infection des voies respiratoire supérieures.
L’irritation des muqueuses du nez et des sinus peut alors provoquer différents troubles:

  • éternuements fréquents, surtout au début
  • démangeaisons ou sensation de picotements dans le nez
  • nez qui coule ou bouché
  • maux de tête
  • difficultés à respirer par le nez

Chez beaucoup de personnes, la congestion du nez a pour effet de réduire le goût et/ou l’odorat. Ces troubles disparaissent généralement en deux semaines, avec le rhume.
Si ce n’est pas le cas, consultez un médecin pour évoquer avec lui les solutions utiles contre le rhume.

Autres causes du rhume

Un nez qui coule ou une congestion nasale n’est pas toujours dû à un refroidissement. D’autres facteurs peuvent provoquer un rhume.

  • Irrigation accrue de la muqueuse nasale: lorsque la muqueuse nasale est hypersensible aux influences de l’environnement (au stress, par exemple), les vaisseaux sanguins réagissent en se dilatant – et le nez se bouche sous l’effet d’apports sanguins plus importants. 
  • Substances irritantes: lorsque le nez est exposé à des substances qui irritent sa muqueuse, un rhume peut se développer. Dans certaines circonstances, une exposition régulière à la fumée, à des gaz ou à la poussière entraîne un rhume persistant (rhinite chronique). 
  • Déformation de la cloison nasale: une cloison nasale qui n’est pas droite, mais déviée (courbée) offre un refuge idéal aux agents pathogènes, ce qui a pour conséquence des refroidissements fréquents, avec une congestion nasale.

Plus rares, ces causes ne sont toutefois envisagées que dans les cas où il est exclu que le rhume ait été déclenché par un refroidissement ou une allergie, ou quand la personne présente constamment un rhume sans raison directement identifiable.

Rhume d’origine allergique?

Les allergies sont une cause beaucoup plus fréquente de rhume. Lorsque le rhume ne s’accompagne d’aucun symptôme typique du refroidissement comme des courbatures  ou des maux de gorge, il se peut qu’il soit dû à une allergie. Dans la plupart des cas, la rhinite allergique implique non seulement un rhume permanent avec le nez bouché, mais aussi certains des troubles suivants:

  • démangeaisons au niveau du nez 
  • yeux larmoyants 
  • troubles respiratoires 
  • éruptions cutanées 

Les allergies sont dues à des allergènes. Il peut notamment s’agir de pollens, de poils d’animaux, d’acariens de la poussière de maison ou de moisissures. Lorsqu’on ne parvient pas à identifier avec certitude la cause d’un rhume permanent, il est possible de consulter un médecin pour faire des tests d’allergie. Un bilan allergologique pourra en plus aider à déterminer les stratégies utiles pour soulager le rhume d’origine allergique.

Icône Informations

Lorsque vous êtes confronté-e à un rhume pénible associé à des maux de tête et de gorge, des courbatures et de la fièvre, n’hésitez pas à vous rendre en pharmacie ou en droguerie pour obtenir de l’aide: la préparation combinée Aspirine® Complexe contient une association de principes actifs qui soulage les douleurs liées au refroidissement et dégage le nez.

Conseils de prévention

Que faire pour prévenir le rhume? Le meilleur conseil pour prévenir le rhume est de veiller à avoir un système immunitaire en pleine santé. Avoir une alimentation équilibrée riche en vitamines, dormir suffisamment et faire régulièrement du sport peuvent aider à atteindre cet objectif. Notez que les sports d’endurance comme la natation, la course à pied et le vélo sont particulièrement recommandés dans ce cadre.
L’hygiène joue aussi un rôle essentiel: les mains étant généralement porteuses de nombreux virus, il convient de se les laver régulièrement, surtout pendant la saison des refroidissements. En hiver, aérer souvent permet aussi de prévenir le rhume en entretenant un air ambiant plus humide pour protéger les muqueuses du dessèchement. De plus, l’aération réduit le nombre de virus présents dans l’air de la pièce.

Durée et évolution du rhume

Dans beaucoup de cas, un rhume tenace rend la saison froide encore plus désagréable qu’elle ne l’est généralement déjà. Les personnes touchées sont alors hantées par une question: quel est le meilleur remède contre le rhume? Afin que vous puissiez garder une vue d’ensemble de la maladie en dépit de votre nez qui coule ou est bouché, nous avons récapitulé ici les principales informations utiles sur la durée et l’évolution du rhume.

Durée du rhume: est-elle prévisible?

Combien de temps dure un rhume exactement? Même si cette question revêt un intérêt particulier pour les personnes touchées, la durée d’un rhume est difficilement prévisible. Le nez qui coule et finit souvent par se boucher est dû à une contamination de la muqueuse nasale par des virus responsables des refroidissements. Le temps nécessaire aux défenses de l’organisme pour réussir à tenir en échec ces intrus peut varier. Dans la plupart des cas, le rhume passe en une petite semaine.

Toutefois, certains facteurs peuvent avoir une influence négative sur la durée du rhume et retarder nettement la guérison:

  • L’organisme peut être mis au défi par certains agents pathogènes, leur résistance et une possible surinfection (infection supplémentaire due à des bactéries).
  • Les maladies préexistantes qui affectent directement le système immunitaire (asthme, maladies inflammatoires chroniques de l’intestin ou infection au VIH, par exemple) affaiblissent les défenses immunitaires.
  • Ne pas se ménager suffisamment entraîne un stress supplémentaire dans l’organisme – qui complique encore la lutte contre les virus responsables du refroidissement.

Le principal symptôme du refroidissement ne peut disparaître en même temps que les autres troubles que si le système immunitaire a suffisamment d’énergie et de temps pour éliminer les microorganismes responsables. Il n’est donc pas possible de prévoir la durée qu’il faudra pour se débarrasser d’un rhume importun.

Femme enrhumée
  • Causes du rhume

Le rhume est principalement dû aux virus responsables des refroidissements, qui contaminent la muqueuse nasale et entraînent une infection.

  • Durée et évolution

La durée et l’évolution du rhume sont difficilement prévisibles. Dans la plupart des cas, le rhume dure environ une semaine.

  • Phases du rhume

Chaque rhume peut avoir une évolution et des symptômes très différents (comme un nez qui coule ou une congestion nasale).

  • Soulagement

Des remèdes maison et des médicaments dont l’efficacité n’est plus à prouver existent pour vous apporter un soulagement à chaque phase du rhume.

Evolution classique du rhume

Même s’il est impossible de déterminer la durée exacte d’un rhume, on sait que son évolution suit au moins un schéma caractéristique:

  • Phase d’incubation: les virus commencent à se propager à la surface de la muqueuse nasale dès leur transmission. Entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes, la personne touchée ne sait généralement pas encore qu’elle est infectée et présentera bientôt un rhume – elle ressent tout au plus de la fatigue et une légère sensation de maladie. 
  • Rhume aqueux: lorsque le système immunitaire ne parvient plus à défendre l’organisme contre les virus, un nouveau symptôme s’exprime: le rhume. La muqueuse nasale tente d’abord d’expulser les agents pathogènes du nez en produisant des sécrétions aqueuses.
  • Congestion nasale: au fil du rhume, une inflammation apparait dans la région du nez et provoque un gonflement des muqueuses. Cette augmentation du volume des muqueuses se traduit par une sensation de nez bouché – et la personne a alors du mal à respirer. Progressivement, les sécrétions deviennent plus épaisses.
  • Phase de guérison: la guérison – et avec elle, une lente régression du rhume – intervient au bout de quelques jours, lorsque les défenses de l’organisme parviennent à tenir en échec les responsables du refroidissement. 

La manière dont chaque personne touchée par un refroidissement traverse les différentes phases du rhume dépend de son système immunitaire et de son état général. Toutefois, sachez qu’il existe quelques remèdes maison contre le rhume et des médicaments qui peuvent contribuer à rendre ce trouble plus supportable. Si vous en avez assez d’avoir le nez bouché et présentez d’autres troubles, il est recommandé d’avoir recours à une préparation combinée qui contient un principe décongestionnant comme Aspirine® Complexe p.x.: en plus de soulager les maux de tête et les courbatures liés au refroidissement et d’abaisser la fièvre , ce médicament permet une décongestion de la muqueuse nasale. Par son action vasoconstrictrice, Aspirine® Complexe réduit l’irrigation sanguine et le volume des muqueuses du nez et des sinus tout en inhibant la production de sécrétions, ce qui permet à la personne touchée de respirer à nouveau librement.

Comment bien se moucher le nez lorsqu’il est bouché?

Bien se moucher est essentiel – en particulier lorsqu’on a le nez bouché. Un bon mouchage assure un nettoyage équivalent des deux côtés.
Mais comment procéder?
Il est important que le mouchage soit très léger, avec peu de pression. Une alternance entre les narines, assurée en ne mouchant toujours qu’une seule narine à la fois, est par ailleurs conseillée. Et bien sûr, il convient d’utiliser un nouveau mouchoir en papier à chaque fois. Les virus pourraient sinon pénétrer à nouveau dans le nez. De plus, des mesures simples comme se laver les mains après chaque mouchage permettent de réduire la propagation des virus responsables des refroidissements.

Méthodes possibles de traitement de la rhinite

Au début, le rhume suit généralement un schéma typique: d’abord des éternuements fréquents, puis le nez qui coule. Quand, ensuite, le nez se bouche, le rhume finit parfois par fortement limiter la respiration. Beaucoup de personnes enrhumées ont donc aussi des difficultés à dormir. Le nez écorché par les mouchages à répétition ou face aux grandes difficultés éprouvées à respirer par le nez, une question se pose pour bon nombre d’individus touchés – parfois même avant d’en arriver à ce stade: comment soulager ce pénible rhume? Les personnes enrhumées, surtout si elles ont beaucoup d’obligations professionnelles ou personnelles à assumer, souhaitent pouvoir retrouver rapidement une respiration libre. Beaucoup ont donc recours à des remèdes maison et des médicaments contre le refroidissement qui ont fait leurs preuves. Voici les principales options pour traiter un rhume.

Médicaments vendus en pharmacie ou d'une droguerie

  • Les sprays nasaux décongestionnants permettent généralement de respirer plus librement, mais peuvent être nocifs pour le nez à long terme. Ils ne doivent donc pas être employés pendant plus de sept jours. Par conséquent, ils ne doivent être utilisés que sur une période de quelques jours, sinon un effet de dépendance peut s'installer – qui empêchera le spray nasal d’avoir une action suffisante par la suite. En outre, ce type de produit agit uniquement dans le nez, pas dans les sinus
  • Les médicaments pris par voie orale peuvent aussi aider à décongestionner les muqueuses du nez et des sinus. Les préparations combinées, parfois également appelées préparations multi-symptômes, contiennent généralement un principe actif analgésique et un principe actif décongestionnant afin de traiter les symptômes simultanés comme le rhume, les douleurs et la fièvre.
Icône Informations

La préparation combinée Aspirine® Complexe contient de l’hydrochlorure de pseudoéphédrine. Ce principe actif est un vasoconstricteur qui permet une décongestion de la muqueuse nasale. Autre spécificité : pris par voie orale, le principe actif n’a pas uniquement une action locale, mais peut aussi libérer les sinus, qui sont sinon difficilement accessibles. L’hydrochlorure de pseudoéphédrine permet ainsi de retrouver une respiration libre et contribue à ce que les sécrétions soient mieux évacuées des sinus.

Quels sont les remèdes maison disponibles contre le rhume?

Souvent plus fastidieux que la prise de médicaments, les remèdes maison contre le refroidissement avec un rhume sont plus difficiles à intégrer dans notre vie quotidienne parfois stressante. Sachez néanmoins que vous pouvez avoir recours aux remèdes maison et astuces ci-après afin de traiter les symptômes légers d’un rhume.

  • Inhalations: on attribue aux inhalations de vapeur avec des huiles essentielles (menthe poivrée ou camomille, notamment) des propriétés anti-inflammatoires. De plus, elles hydratent les voies respiratoires. 
  • Lavages de nez: les lavages de nez avec une solution à base de sel de cuisine hydratent aussi les muqueuses et peuvent réduire le nombre d’agents pathogènes présents dans le nez. 
  • Boire beaucoup: veiller à avoir des apports liquidiens suffisants s’avère particulièrement utile contre le rhume. Cette stratégie aide à hydrater la muqueuse nasale de l’intérieur. 
  • Frictions de la poitrine: des frictions de la poitrine avec des huiles essentielles (menthol, par exemple) ou des préparations spéciales vendues en pharmacie/droguerie sont ressenties comme extrêmement bienfaisantes par de nombreuses personnes. Toutefois, ce remède maison ne permet généralement pas de se débarrasser rapidement d’un rhume. 
  • Chaleur: la chaleur, à condition qu’elle reste agréable, est un allié de taille pour traiter le rhume. Elle accroît l’irrigation sanguine dans le nez et offre ainsi au système immunitaire davantage de possibilités pour neutraliser les agents pathogènes. Notez par ailleurs que la nourriture épicée permet d’obtenir des effets comparables et peut libérer le nez en apportant des substances très diverses (capsaïcine contenue dans le piment, par exemple). 

Aucune amélioration en vue? Le rhume devrait avoir régressé au bout d’une semaine environ. Toutefois, s'il se répète ou si vous en souffrez constamment, une visite chez le médecin est conseillée. Votre médecin pourra poser un diagnostic précis et vous expliquer comment soulager votre rhume.

Icône Informations

Vous avez le nez bouché pendant la nuit?

Essayez de dormir avec la tête légèrement surélevée: cela contribue à décongestionner les muqueuses et aide à mieux respirer.

Comprimés effervescents d’Aspirine posés sur une table avec un verre d’eau

Vue d’ensemble de la gamme Aspirine®

Aspirine®, Aspirine® S, Aspirine® Complexe ou Aspirine® C? Quel est le produit le plus adapté?

En savoir plus