Switch Language

Retour sur une maladie très répandue: les douleurs dorsales

Un faux mouvement et c’est fait: des douleurs apparaissent dans le dos, un pincement se fait sentir dans la nuque. Douleurs dorsales et cervicales n’ont rien de rare et concernent une grande partie de la population: environ 74 à 85% des Allemands sont touchés au moins une fois dans leur vie par des douleurs dorsales, également appelées dorsalgies. Mais que signifie une douleur dans le dos? Quelles peuvent en être les causes et quelles sont les options thérapeutiques disponibles?

  • Quelles peuvent être les causes des douleurs dorsales?
  • Comment le diagnostic est-il posé?
  • Quelles sont les différentes formes de douleurs dorsales?
  • Comment traiter les douleurs dorsales?
  • Mesures utiles contre les douleurs dorsales
  • Quand le psychisme a des répercussions sur le dos
  • Comment prévenir les douleurs dorsales?

Causes et diagnostic des douleurs dorsales

Les douleurs dorsales sont désormais devenues banales. Les facteurs déclenchants sont multiples et peuvent inclure une activité physique insuffisante ou une mauvaise posture. Notre corps et, par conséquent, notre dos aspirent à bouger et à être renforcés. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que vertèbres et Cie finissent un jour ou l’autre par protester.

Généralement dues à une tension des muscles, les douleurs dorsales ne devraient pas être prises à la légère. Sans traitement, les premières tensions peuvent rapidement évoluer en douleurs dorsales aiguës. Dans certains cas, les troubles peuvent se répandre à l’ensemble de la colonne vertébrale, des lombaires jusqu’aux cervicales. Lorsqu’un nerf est pincé, la douleur peut même irradier dans les bras, les mains ou les jambes.

Le problème est que les personnes qui souffrent en permanence de douleurs dorsales prennent automatiquement une position antalgique. Ce réflexe entraîne une perte de mobilité – ce qui aggrave encore les symptômes. C’est pourquoi un traitement approprié est indispensable en cas de douleurs dorsales persistantes.

Icône Informations

Pour information, environ 12% de la population souffrent quotidiennement de douleurs dorsales. Les dorsalgies font d’ailleurs partie des causes les plus fréquentes d’incapacité de travail.

Mais toutes les douleurs dorsales ne sont pas les mêmes: On distingue différents types de troubles sur la base de plusieurs paramètres comme la cause, la durée ou la sévérité des douleurs. On différencie en plus les

  • douleurs dorsales non spécifiques, pour lesquelles on ne parvient à identifier aucune cause organique à l’aide des outils cliniques disponibles, 
  • des douleurs dorsales spécifiques, lorsque les troubles cachent par exemple une maladie de la colonne vertébrale ou que l’endroit dont provient la douleur (musculature, disque intervertébral) est clairement établi.

Le corps médical distingue en outre les dorsalgies aiguës, subaiguës et chroniques. Les premières se définissent par une durée qui n’excède pas six semaines; les douleurs disparaissent alors généralement d’elles-mêmes. Dès lors que les douleurs persistent pendant plus de six semaines, on parle de dorsalgies subaiguës. Si les douleurs sont toujours présentes au bout de douze semaines, on considère qu’il s’agit de dorsalgies chroniques.

Le médecin dispose de plusieurs possibilités pour déterminer la cause et la sévérité des troubles. Le diagnostic débute toujours par un entretien approfondi avec le patient lors duquel le médecin l’interroge sur les points suivants:

  • localisation
  • irradiation (région particulière du corps)
  • durée
  • évolution, antécédents douloureux
  • traitements antérieurs et résultats obtenus
  • activités ou moments particuliers pendant lesquels les douleurs apparaissent
  • symptômes concomitants

Le médecin se base sur son diagnostic et donc sur la cause des douleurs dorsales pour instaurer un traitement adapté.

Options thérapeutiques en cas de douleurs dorsales

Face à des douleurs dorsales spécifiques, une intervention chirurgicale peut par exemple être indiquée. Mais lorsqu’aucune cause spécifique n’est identifiée, les médecins ont généralement recours à un traitement symptomatique. Cela implique à la fois des mesures médicamenteuses et non médicamenteuses.

Les options non médicamenteuses les plus courantes pour le traitement des douleurs dorsales sont les suivantes:

  • massages
  • thermothérapie
  • physiothérapie
  • thérapie par le sport et le mouvement
  • techniques de relaxation (training autogène, p. ex.)

Lorsque les personnes qui présentent des douleurs aiguës à modérées ont de la difficulté à surmonter le quotidien, il est possible d’avoir recours à des antalgiques comme Aspirine® pendant une courte durée. Cependant, toute mesure médicamenteuse doit rester brève et n’être considérée que comme un traitement complémentaire visant à permettre la reprise d’activités quotidiennes. Par conséquent, consultez toujours votre médecin ou votre pharmacien avant la prise de médicaments.

Le médecin ne doit pas être le seul acteur du traitement. L’implication active du patient est aussi nécessaire. Qu’il s’agisse de douleurs dorsales, cervicales ou au niveau des épaules, toute position antalgique est à proscrire. Cela peut renforcer les tensions, ce qui provoque généralement d’autres douleurs. Par conséquent, l’inactivité physique, de même que rester aliter trop longtemps, sont aussi à éviter. Dans la mesure où la douleur le permet, une activité physique d’intensité légère est recommandée.

Comment soulager les douleurs dorsales?

Pour dissiper les tensions musculaires, le médecin peut prescrire des massages, qui auront une action bienfaisante. Avant toute chose, informez en détail le masseur / la masseuse des troubles que vous présentez. Veillez aussi à vous adresser à une personne formée en conséquence. Votre médecin ou votre caisse-maladie pourra vous orienter dans votre choix.

Outre les traitements spécifiques, vous pouvez prendre certaines initiatives générales. Les douleurs dorsales générant souvent des tensions musculaires, l’application de chaleur peut aider à décontracter les muscles crispés et à soulager les douleurs associées à ces tensions.

Pour obtenir cet effet, vous ne devez pas forcément utiliser une bouillotte ou un coussin de noyaux de cerise. Vous pouvez également essayer d’autres méthodes, à savoir:

  • emmitoufler la zone douloureuse dans un châle en laine ou un foulard
  • prendre une douche chaude ou un bain complet pour obtenir entre autre une décontraction musculaire
  • utiliser une lampe à infrarouge pour irradier la zone douloureuse – dix à vingt minutes sont généralement suffisantes.
     
Une femme âgée a mal au dos.
  • Tensions

Dans la plupart des cas, elles sont la cause des douleurs dorsales.

  • Exercice physique

Bougez pour renforcer vos muscles dorsaux et abdominaux.

  • Diagnostic

Clarifiez les incertitudes avec votre médecin.

Prise d’antalgiques en cas de douleurs dorsales

Lorsque plusieurs méthodes ont déjà échoué, les personnes touchées s’interrogent généralement sur les solutions qui leur restent pour soulager leurs problèmes de dos. Dans la tourmente de la douleur, nous souhaitons obtenir un soulagement rapide, surtout si nous sommes en déplacement. Les douleurs dorsales aiguës peuvent aussi être traitées par des comprimés antalgiques à base d’acide acétylsalicylique comme Aspirine® S, par exemple.

Que faire quand plus rien ne soulage les douleurs dorsales?

Lorsque les causes de vos maux de dos ne sont pas clairement identifiables, recherchez la clé en vous. Etes-vous stressé-e? Quelque chose pèse-t-il sur votre mental? Les douleurs dorsales ont le plus souvent une origine psychosomatique, en particulier dans le contexte de dépressions. Envisagez également cette possibilité et parlez-en avec votre médecin.

Prévenir les douleurs dorsales

Quelques mesures préventives peuvent être prises afin de fermer la porte à l’apparition d’une quelconque tension musculaire dans le dos. Evitez notamment les mauvaises postures au travail. Si vous devez rester longtemps assis-e, levez-vous de temps à autre pour vous dégourdir les jambes – cela fera aussi du bien à votre dos. Veillez également à agencer votre poste de travail de façon à préserver votre dos, notamment en adaptant la hauteur de votre bureau et de votre siège à votre taille. Pour des raisons de sécurité au travail, votre employeur est d’ailleurs tenu de se préoccuper de votre santé.

La chaleur, les massages ou la prise de médicaments sont avant tout adaptés en présence de douleurs dorsales aiguës. Pour combattre les tensions musculaires à l’origine des troubles, vous devriez en outre envisager de vous mettre en relation avec une école du dos ou de faire de la gymnastique du dos. Des exercices particuliers vous permettront de renforcer les muscles de votre dos. L’important est de refaire régulièrement les exercices à la maison.

Vous pouvez aussi renforcer votre dos en faisant régulièrement du sport et des exercices de musculation. Cela lui apportera la stabilité et la mobilité dont il a besoin. Toutefois, n’oubliez pas de consolider également vos muscles abdominaux. Ils participent aussi à la stabilité de la colonne vertébrale.

Comprimés effervescents d’Aspirine posés sur une table avec un verre d’eau

Vue d’ensemble de la gamme Aspirine®

Aspirine®, Aspirine® S, Aspirine® Complexe ou Aspirine® C? Quel est le produit le plus adapté?

En savoir plus